Votre navigateur internet n'est plus à jour. Vous risquez de rencontrer des problèmes d'affichage pour ce site et de nombreux autres sites internet. Comment mettre à jour votre navigateur ?
X
Tél : 01.53.34.06.95
] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ] ]

Historique et propriétés de la (...)

> > > Historique et propriétés de la perle

Historique et propriétés de la perle

La perle résulte du mécanisme de protection le plus élégant jamais conçu par un être vivant contre un agresseur extérieur. En effet, certains mollusques ont développé un extraordinaire savoir-faire, celui de puiser dans leur richesse interne les éléments nécessaire pour neutraliser une particule externe s’aventurant dans leur espace corporel. La perle est donc un système parfaitement naturel de défense contre l’agression d’un corps étranger.

Elle est formée d’une particule intruse enrobée de couches de nacre .La perle manifeste l’alliance immémoriale entre le règne minérale et le règne animale. Les perles peuvent présentées divers formes : la plus convoitée est ronde, demi ronde, bouton, ovale, poire, cerclée ou encore baroque représentant une infinité de formes.

Les perles parfaitement rondes sont difficiles à obtenir, même parmi les perles de culture. La forme de la perle dépend de sa position dans l’huitre et de sa rotation dans le sac perlier ; si elle est gênée, elle aura une forme allongée ou cerclée. Les perles les plus rondes au plus bel orient se trouvent dans la glande génitale et dans la partie musculeuse du manteau.

Les couleurs des perles couvrent un panel très varie et parfois étonnant : du blanc immaculé au noir, en passant par des roses, orangés, violets, verts, gris, bleus, gold, marron. Sa couleur dépend de l’espèce qui produit la perle, des éléments nutritifs dont dispose l’animal et du fragment de manteau greffé dans sont corps.

Deux facteurs sont aussi déterminants pour la teinte : d’une part la diffraction et la réfraction de la lumière sur la perle et d’autre part les pigments naturels que fabrique l’animal à partir de sa nourriture ainsi que les composants dissous dans l’eau. Ces pigments sont contenus dans la couche organique de la nacre.